Le Prix international de poésie
Antonio Viccaro 2012
est décerné à la poète française
Françoise Coulmin

Trois-Rivières, le 12 septembre 2012 — Les 9 membres du jury, réunis à Paris le 5 juin dernier, accordent le Prix International de poésie Antonio Viccaro 2012, à la poète de France, Françoise Coulmin. « Cette importante voix de la poésie française d’aujourd’hui », selon un membre du jury, donne à lire un registre particulièrement large d’émotions allant de la dérision sans méchanceté, au tragique voire à l’épopée parfois. « Elle sait, ajoute ce membre, que la poésie ne peut vivre que dans la chair des mots, mais qu’elle n’est surtout pas, qu’une affaire de mots. »

Françoise Coulmin fait la preuve dans sa poésie qu’il ne faut jamais désespérer de la parole humaine. Elle ouvre à tous le poème afin que chacun y reconnaisse sa vie, de l’enfance jusqu’à la fin des âges adultes, dans ses déchirures, ses tendresses, ses blessures, ses amours.  Et ce, dans un monde où gisent trop encore la pauvreté, l’humiliation, le mal-vivre et la désespérance malgré les engagements quotidiens nécessaires à l’atteinte de la dignité et l’égalité pour tous et chacun des humains et des peuples. « Sa parole qui ne craint ni l’indignation, ni la colère, ni la tendresse participe d’une poésie de la lucidité bien nécessaire par les temps qui courent. »

Françoise Coulmin est donc du côté des femmes-poètes-combattantes pour la liberté et la justice, avec la solidité de celles qui osent, au rythme des battements du cœur, l'intensité et la grandeur de l’humain dans le poème. Son écriture dérange parce que traversée autant des petites touches que des grands traits des pinceaux d’un peintre efficacement maître du désordre. Nerveuse, presque insomniaque, selon une autre membre du jury, son écriture voyageuse vient éveiller en nous la lucidité et l’humanité obligatoires face aux pratiques actuelles de l’indifférence du chacun pour soi.  Ce qui serait, ajoute-t-elle, une très haute qualité d’écriture si nous nous en référons à René Char pour qui « la poésie vit d'insomnie perpétuelle ».

Rappelons que le Prix international de poésie Antonio Viccaro a été créé en 1991, afin de saluer, chaque année, l’œuvre d’un poète toujours vivant, habitant un continent différent. Cette année, nous avons honoré une poète d’Europe.  Cette poète est l’invitée du Festival International de la Poésie.

Présenté par Québecor, le Festival International de la Poésie est rendu possible grâce à la participation du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine; du ministère du Tourisme du Québec; du ministère de la Famille et des Aînés; du ministère du Patrimoine canadien; du Conseil des arts et des lettres du Québec; du Conseil des arts du Canada à l’occasion des Prix littéraires du gouverneur général 2012; de l’Organisation internationale de la francophonie et de la Ville de Trois-Rivières. 


                                        - 30 -


Source : Maryse Baribeau
Directrice générale du FIP

Téléphone : (819) 379-9813

maryse_baribeau@hotmail.com

Renseignements : Gaston Bellemare, président
Festival International de la Poésie
Téléphone : (819) 379-9813